Accueil > Foire aux questions > Equipement ou isolant certifié re2020 ?

Equipement ou isolant certifié re2020 ?

Soyons clair, un isolant certifié re2020 ça n'existe pas, un chauffage électrique, au bois ou autres certifié re2020 ça n'existe pas, un cumulus ou un ballon ECS certifié re2020 ça n'existe pas, un équipement révolutionnaire certifié re2020 ça n'existe pas.

Pourquoi ça n'existe pas et pourquoi ont-ils le droit d'indiquer certifier re2020 ?
Pour pouvoir répondre à cette question, il faut dans un premier temps comprendre comment fonctionne la re2020.

Comment fonctionne la re2020 :

La re2020 correspond au calcul de la consommation du bâtiment avec ces équipements. Cette consommation ne devant pas dépasser un certain seuil (50Kwep/m²/an) hors bonus.
Pour le calcul de la consommation, on commence par calculer les pertes du bâtiment (isolation, baie, Aération...) ainsi que les gains du bâtiment (apport solaire, personne occupant le logement...) tout ceci est calculé lors de l'étude Bbio.
Ensuite on calcule la consommation nécessaire d'énergie du bâtiment sur une année (Chauffage, Ecs, Eclairage...) tout ceci est calculé lors de l'étude Thbce.
Une fois l'ensemble des calculs effectués, la consommation totale du bâtiment sur une année ne doit pas dépasser 50Kwep/m² (hors bonus).

Equipement certifié re2020 :

Maintenant que vous savez comment fonctionne grossièrement la re2020, vous devez vous douter que n'importe quel équipement peut être certifié re2020, et de la même manière n'importe quel équipement peut ne pas passer la re2020.
Car il s'agit en réalité d'un ensemble. Et non pas uniquement un seul équipement pris indépendamment.

Je vais prendre deux exemples :
1/ Dans le premier exemple, nous avons un bâtimenet très bien exposé (sud) avec des baies vitrées plein sud et une isolation extrêmement importante.
Ce bâtiment est conçu en forme de carré, et il possède des panneaux photovoltaïques.
Dans ce premier exemple, un chauffage électrique est installé, et pourtant (chose rare) il passe la règlementation, (seuil de 50Kwep)

2/ Dans ce second exemple, nous avons l'inverse, exposition nord (donc peu d'apport solaire), une isolation correcte mais sans plus (donc davantage de perte thermique).
Ce bâtiment est conçu en L (la surface de façade déperditive est plus importante pour la même surface de logement dans une forme en L que dans une forme carrée), donc les pertes de chaleur sont plus importantes.
Dans ce second exemple, exactement le même chauffage électrique ne permet pas de passer la règlementation re2020.

Et pourtant ce chauffage pourrait très bien être certifié re2020, ou ne pas l'être. Cela au final ne change en rien le fait que dans le premier exemple le bâtiment n'a pas besoin de beaucoup d'énergie pour atteindre une température confortable, alors que dans le second exemple le bâtiment a besoin de beaucoup consommer, du coup le chauffage électrique fait dépasser le seuil de 50Kwep/m², il devra installer un chauffage plus performant (qui consomme moins comme une PAC) ou une isolation beaucoup plus performante.

Pourquoi ont-ils le droit d'indiquer certifier re2020 :

Il n'est finalement pas évident d'interdire la dénomination certifiée re2020, car un système installé dans une configuration optimale peut passer la re2020. Même si ce dernier ne passe que dans 5% des logements réellement construits.
J'imagine qu'ils ont le devoir d'écrire la méthode de calcul afin de certifier leur produit re2020. Il faut donc s'en méfier et surtout ne pas y prêter attention.
Cela est clairement une démarche commerciale et sans doute une démarche commerciale abusive.
En relation avec ce sujet